Reconstruction mammaire

Parchirurginecee

Reconstruction mammaire

Il existe de nombreuses techniques de reconstruction mammaire. Le choix d’une reconstruction ou non, d’une technique immédiate ou différée, en un temps ou en plusieurs étapes, de l’attitude à avoir pour l’autre sein, de l’utilisation de prothèse seule ou associée à un lambeau (tissu prélevé pour remplacer la peau manquante), d’un lambeau seul, est complexe.

Ce choix se décide au mieux en concertation avec la patiente, le gynécologue, le cancérologue, le radiothérapeute et le chirurgien plasticien.

Souvent, trois étapes chirurgicales sont nécessaires : l’apport d’un volume, l’adaptation de l’autre sein, puis enfin les retouches et la reconstruction de l’aréole.

Différentes techniques peuvent être utilisées :

  • Reconstruction par prothèse retropectorale.
  • Reconstruction par prothèse après expansion tissulaire.
  • Reconstruction avec la peau du dos et une prothèse (lambeau musculocutané du muscle grand dorsal).
  • Reconstruction en transférant la peau et l’excès graisseux du ventre (lambeau abdominal).

L’anesthésie est générale. L’intervention et les cicatrices dépendront de la technique choisie.

L’hospitalisation est en général de trois jours.

Les suites sont souvent peu douloureuses et des antalgiques sont prescrits. Les fils sont en général résorbables. Il existe un œdème qui régresse en deux ou trois semaines.

Certaines précautions sont bien sur à conseiller, comme éviter des efforts importants, ou un sport trop physique pendant une quinzaine de jours.

À propos de l’auteur

chirurginecee administrator