Profiloplasties

Parchirurginecee

Profiloplasties

C’est l’analyse d’un visage qui permet d’apprécier au mieux l’équilibre des différentes structures entre elles et l’harmonie de l’ensemble. Le front (étage supérieur), le nez (étage moyen), les lèvres et le menton (étage inférieur) obéissent à des rapports de proportion précis.
L’étude du profil à partir de documents photographiques et radiologiques constitue un élément complémentaire qui aidera à définir le geste chirurgical le mieux adapté : Rhinoplastie, génioplastie et/ou chirurgie des pommettes.

Ainsi une rhinoplastie retirant une bosse, peut se révéler insuffisante si un menton très fuyant n’est pas également corrigé. De même, un nez peut paraître un peu petit alors que c’est le menton qui est trop saillant. La correction du menton ou génioplastie, peut également être indiquée selon qu’il s’agit d’une progénie (menton en avant) ou d’une rétrogénie (menton fuyant).Le relief des pommettes est également étudié, car il participe à cette architecture du visage.

Ces différentes dysharmonies peuvent coexister à des degrés variables et justifier l’association de différents procédés chirurgicaux, assurant ainsi, un meilleur équilibre du visage : c’est la profiloplastie.

C’est dans le cadre d’une consultation que chacun de ces éléments, nez, menton et pommettes seront étudiés. Ce type d’opération, qui se pratique aussi bien chez l’homme que chez la femme, peut être envisagé à partir de 16 à 18 ans. la consultation comporte la prise de photographies, utiles pour l’évaluation opératoire.

1- La rhinoplastie (ou chirurgie esthétique du nez) : fait l’objet d’un chapitre spécial.
2- La chirurgie des pommettes : La lipostructure ou injection de graisse est la meilleure technique     utilisée aujourd’hui pour moduler la projection des pommettes. La graisse injectée est celle du     patient(e) prélevée au niveau du ventre ou de la face interne des genoux. Elle a l’avantage     d’être en quantité disponible et donc de permettre d’importants prélèvements, et surtout     d’être d’une tolérance parfaite, au contraire de la mise en place de prothèses en silicone qui     peut se compliquer d’un rejet ou de mobilisation de la prothèse voire d’une résorption osseuse     à long terme de l’os sous-jacent. Nous préférons la réalisation d’une lipostructure.

Ce type d’opération peut être réalisé séparément ou à l’occasion de toute autre intervention     du visage comme par exemple le lifting cervico-facial, le lifting frontal endoscopique, une     blépharoplastie,une rhinoplastie ou une génioplastie, contribuant à améliorer l’effet de     rajeunissement.
3- La génioplastie : fait l’objet d’un chapitre spécial.

À propos de l’auteur

chirurginecee administrator