Implants capillaires

ParZika

Implants capillaires

La calvitie à ses différents stades est un motif fréquent de consultation chez les femmes mais surtout chez les hommes (2 à 3 hommes sur 10 sont touchés par le problème de la calvitie). Les différents traitements médicaux utilisés retardent au mieux la chute, mais ne font pas repousser les cheveux manquants.

La technique des greffes de cheveux depuis son apparition en 1959 a bénéficié de nombreuses améliorations et modifications. Tant d’un point de vue qualitatif (miniaturisation des greffes), quantitatif (apparition des mégaséances) que technologique (matériel chirurgical),

L’aspect en “cheveux de poupée” qui a été longtemps préjudiciable à cette technique est révolu avec l’avènement des mini et microgreffes qu’on pratique actuellement.

Cette intervention est pratiquée sous anesthésie locale. Des greffons de follicules pileux sont découpés dans une bande de cuir chevelu prélevée dans la région occipitale (les cheveux de la région occipitale sont définitifs et ne sont pas sujets à la chute). Le nombre de greffons prélevés dépendra de la densité du cuir chevelu du patient et de l’importance des zones à greffer. Des greffes de 1500 à 2000 cheveux sont possibles lors de la même séance.

Une fois l’intervention faite, un pansement est mis en place pendant 24 heures et a pour rôle de maintenir et de protéger les greffons. Douches et shampoings sont possibles rapidement.

La repousse des cheveux au niveau des greffons s’effectue lentement, en deux ou trois mois en moyenne, puis les cheveux poussent d’1 cm par mois donnant progressivement une chevelure d’aspect naturel avec la même texture et les mêmes caractéristiques que les cheveux d’origine.

Cette technique si elle est bien pratiquée et si l’indication est bien posée, permet d’obtenir des résultats spectaculaires et naturels. C’est l’intervention en chirurgie esthétique qui donne le plus de rajeunissement à l’homme.

À propos de l’auteur

Zika administrator

Laisser un commentaire