Augmentation des mollets

ParZika

Augmentation des mollets

Cette procédure chirurgicale s’adresse aux patients et patientes qui présentent des jambes et des mollets trop fins.

Il s’agit de retrouver une harmonie entre les volumes et profils de la cuisse et du genou, et leur prolongement inférieur à la jambe.

Des mollets trop fins correspondent essentiellement à une hypotrophie musculaire, soit le développement incomplet en volume des muscles du mollet. Ces muscles sont au nombre de trois, un profond et deux plus superficiels donnant le relief de la jambe.

Ainsi, il faut pallier à cette hypotrophie musculaire en apportant une prothèse positionnée en profondeur au contact des muscles peu développés : il s’agit d’implants spécifiques aux mollets, de forme allongée constitués de gel ou élastomère de silicone, enveloppés dans un étui résistant, lui-même en silicone. Il existe différentes formes et longueurs de prothèse de mollet s’adaptant à l’anatomie de chaque patient(e).

L’anesthésie est loco régionale ou générale.

L’augmentation des mollets mène à une cicatrice d’une longueur de 4 cm située dans le pli postérieur de chaque genou. Cette cicatrice est horizontale, et se dissipe progressivement. L’implant est positionné sous l’aponévrose des muscles, en profondeur des mollets.

L’hospitalisation est d’une nuit. La douleur post-opératoire est modérée et s’estompe progressivement la première semaine.

Le résultat est immédiat après l’augmentation des mollets. Par ailleurs, l’oedème généré par l’intervention chirurgicale se résorbe sur une durée de 6 semaines.

Durant la première semaine après l’intervention chirurgicale, il est recommandé de réduire son activité et limiter ses déplacements.

Durant deux semaines après l’augmentation des mollets, nous prescrivons un traitement anti-coagulant pour favoriser la circulation du sang et minimiser le risque de phlébite.

Durant 3 semaines après la mise en place des implants de mollets, il est nécessaire de conserver un bandage modelant sur les mollets associé à des bas de contention serrés.

Le retour au travail peut s’effectuer dès le troisième jour s’il s’agit d’une activité sédentaire, ou à partir du 7ème jour s’il s’agit d’une activité plus mobile. Le sport n’est envisageable qu’au bout de la 6ème semaine après l’intervention chirurgicale.

À propos de l’auteur

Zika administrator

Laisser un commentaire