Augmentation des fesses

ParZika

Augmentation des fesses

La chirurgie d’augmentation des fesses est une intervention de plus en plus demandée. Elle permet de corriger « les fesses plates ».

L’augmentation des fesses peut être obtenue grâce à :

– La mise en place d’implants fessiers :
Les implants fessiers sont remplis soit d’un gel de silicone, soit d’élastomère. Ronds ou ovales, ils sont recouverts d’une membrane siliconée lisse, ou irrégulière (dite texturée) afin d’éviter les déplacements et les coques fibreuses. Le choix de la forme se fait en fonction du désir de chaque patiente, de la morphologie de son bassin et de ses fesses. Ces implants existent aussi en différentes largeurs et différentes épaisseurs.

Les implants ne corrigent que la partie haute des fesses, à cause du passage du nerf sciatique, au milieu de la fesse. La prothèse ne doit pas être à son contact.

L’intervention se déroule en clinique, sous anesthésie générale ou sous neuroleptanalgésie. On installe la patiente sur le ventre avant de pratiquer une incision dans le sillon interfessier pour introduire la prothèse, après décollement des muscles fessiers. La patiente reste en général trois nuits en clinique, toujours allongée sur le ventre, seule position autorisée avec la position debout pendant les premiers jours. Les cicatrices courtes sont dissimulées dans le pli fessier.

C’est une opération douloureuse nécessitant la prise d’ antalgiques pendant les premiers jours. La reprise de travail peut se faire après 3 semaines et le sport après un mois et demi.

– La lipostructure ou injection de graisse : pour redonner du volume aux fesses et les galber, surtout quand la perte de volume est modérée, ou lorsqu’il s’agit de corriger une asymétrie entre les deux fesses. Elle est aussi très efficace pour combler un méplat (ou creux) au niveau de la fesse.
Voir lipostructure .

– La Liposculpture ou lipoaspiration : permet un remodelage des fesses. Par ailleurs, en sculptant le pourtour des fesses au niveau de la taille, les hanches, la culotte de cheval et le sacrum(triangle au dessus du sillon interfessier), elle permet de mettre en relief le galbe des fesses et de bien l’individualiser (alors qu’il était « noyé » par l’excès de graisse l’environnant).
Voir liposuccion

À propos de l’auteur

Zika administrator

Laisser un commentaire